Enseignant Témoignage enseignant

Sarah L. veut se reconvertir dans le domaine de la cuisine

Après 14 ans a enseigné en tant que professeur des écoles Sarah, décide de quitter l’éducation nationale après avoir fait un burn-out. Elle nous raconte son parcours.


Quel a été ton parcours avant de devenir professeur ?

J’ai commencé par une Licence d’Anglais puis j’ai passé le CRPE (Concours de Recrutement de Professeur des Ecoles)

Pourquoi es-tu devenu professeur ?

J’avais envie de transmettre des connaissances, de travailler sur plusieurs disciplines avec un public jeune.

Est-ce la vision que tu avais avant de devenir professeur ?

Oui, totalement.

Pour toi quelles sont les principales missions d’un professeur ?

Instruire !

Comment s’organise ton quotidien ?

C’était principalement d’optimiser au mieux le temps de travail à l’école.

J’arrivais tôt le matin pour être au calme et faire des photocopies. Je préparais la classe et je travaillais sur la pause déjeuner, aux récrés…

Objectif : ramener le moins de travail à la maison !

As-tu créé des outils ou utilises-tu des outils pour t’organiser plus facilement ? Quels sont-ils et quels sont leurs objectifs ?

Oui. J’utilisais l’application Klassroom, un outil de communication avec les parents et un outil de gestion de classe.

Quels sont les domaines où tu te sens le moins à l’aise?

  • Gestion administrative
  • Gestion des élèves MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) sans AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire)

D’après toi quelles compétences as-tu développées ?

  • Communication
  • Management de groupe
  • Adaptabilité

As-tu des enfants ? Comment gères-tu ta vie aujourd’hui ?

Oui. J’essayais de m’organiser pour que mon travail à la maison impacte le moins possible ma vie de famille, mais ce n’est pas évident 😕…

Que conseilles-tu aux personnes qui souhaitent devenir professeurs ?

De bien réfléchir, le métier a évolué. Malheureusement le métier a perdu de son sens …

Il ne s’agit plus seulement d’instruire. Il faut être autonome, gérer des élèves et les mettre au travail et cela n’est pas si simple.

Gérer les conflits, les relations avec les parents, répondre aux injonctions de l’administration…

Peux-tu résumer en 3 mots les compétences incontournables d’un professeur ?

  • Gestion de groupe
  • Adaptation
  • Écoute

Te sens-tu rémunéré(e) à ta juste valeur et pourquoi ?

Non, avec un niveau Bac +5 en ayant passé un concours de recrutement. Le métier n’est clairement pas valorisé financièrement au regard du nombre d’heures de travail, de la responsabilité qu’il représente.

Quel est ton temps de travail moyen hebdomadaire ?

45 heures : il y a le temps de travail avec les élèves, mais toutes les heures qui ne se voient pas comme arriver 30 min avant le matin, travailler durant la récréation, le midi, le soir à la maison, pendant les vacances, les rdv parents, les rdv téléphoniques avec les orthophonistes, les réunions, les remises de livrets…

Souhaites-tu quitter ou as tu déjà quitté l’éducation nationale ?

Oui, car ce qui me pousse à quitter l’éducation nationale c’est l’institution. J’ai perdu le sens de ce métier.

Les enseignants manquent de moyens pour faire correctement leur travail, ils se doivent d’obéir/de fonctionner… Ce n’est jamais bien, jamais assez et quand nous réfléchissons ou pensons au bien de nos élèves on nous menace de blâme ou de faute professionnelle. J’ai été professionnelle, mais mon professionnalisme ne correspond par aux attentes de l’éducation nationale. Donc ciao !

Comment as-tu géré financièrement la transition ?

Je suis actuellement en CLM (Congé Longue Maladie) pour burn-out, donc je touche mon salaire à 100%. Je compte ensuite démissionner ou demander une rupture conventionnelle.

Comment ont réagi tes proches ?

D’abord une certaine incompréhension de la famille, car ce métier est idéalisé par la société.

Les gens ont la vision de la sécurité de l’emploi, qu’être fonctionnaire c’est être heureux, qu’on n’a pas le droit de se plaindre des conditions de travail.

Mais après discussion, mes proches comprennent que ce métier peut mener à un burn-out et que du coup les conditions de travail sont difficiles psychologiquement.

Les enseignants compensent le manque de moyen au maximum jusqu’au jour où le corps dit stop et la tête dit stop.

Ma phrase le jour de mon burn-out à l’école a été: “Je ne veux plus être ici”.

“Je ne veux plus être ici”

Sarah L.

Quels sont les grands défis que tu rencontres ou que tu as rencontrés ?

Faire reconnaître mon CLM (Congé Longue Maladie) à l’administration et faire le deuil de ce métier, d’accepter la déception entre les attentes et la réalité.

Comment as-tu géré ta vie et ta reconversion ?

Je vais faire attention à concilier le temps professionnel et le temps personnel et familial. Gérer mon emploi du temps et trouver une certaine liberté et autonomie.

Que fais-tu maintenant ? Comment as-tu trouvé ta nouvelle voie ?

Je suis actuellement en congé longue maladie. J’ai passé un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) cuisine en candidat libre l’année dernière.

Ma reconversion se fera dans le domaine de la cuisine !


Toi aussi tu veux partager ton expérience ?

👉 Clique ici pour témoigner (ça ne prend que 20 min 😉)


Click to rate this post!
[Total: 1 Average: 5]

You Might Also Like

No Comments

    Leave a Reply